Publications / Evénements

Journée d'étude "Coordinateur Sudoc" - 26 mars 2019

La journée d'étude "Coordinateur Sudoc" a eu lieu 26 mardi 26 mars 2019, à la BULAC. 
Elle visait 3 objectifs : 

- échanger avec les coordinateurs Sudoc sur l'évolution de leur fonction
- recueillir l'avis des coordinateurs sur des propositions d'outils
- bénéficier de retours d'expériences de coordinateurs Sudoc, dans un contexte d'évolution des pratiques

              

JourneeCoordinateur2019

       Toutes les interventions ont été enregistrées.   Voir les vidéos ICI .

 

  • Partie 1 : Introduction de la journée (Marianne Giloux, Abes)
  • Partie 2 : Synthèse de l'enquête en ligne et de la consultation des directeurs (Raphaële Moatti, Commission ADBU-SSI ; Françoise Berthomier, Abes)
  • Partie 3 : Présentation du scenario privilégié et des propositions d'accompagnement de l'Abes (Françoise Berthomier, Abes)
  • Partie 4 : L'actu des coordinateurs (Laurent Piquemal, Abes)
  • Partie 5 : Qu'en pensez-vous ? Recueil de l'avis des coordinateurs sur des propositions d'outils (Laurent Piquemal, Abes)
  • Partie 6 : Coordination Sudoc et SIGB : comment gérer les impacts de la transition bibliographique ? (Lise Eschenbrenner, Bibliothèque Sorbonne Université)
  • Partie 7 : Coordination Sudoc et activité de signalement : l'analyse des statistiques d'activité (Pascale Guillen-Casadesus, Eglantine Reymond, Bibliothèque Interuniversitaire Sorbonne)
  • Partie 8 : Coordination Sudoc et activité de signalement : l'animation d'une équipe de catalogueurs (Nathalie Savarit, SCD Aix-Marseille Université)
  • Partie 9 : Conclusion (David Aymonin, Abes)

À l'issue de la partie 3, une séquence de 50 minutes était consacrée aux échanges avec la salle. L'enregistrement n'est pas disponible. Ce fut l'occasion, pour l'Abes, de préciser les points suivants : 

  • dans le scenario privilégié, le coordinateur Sudoc continue d'être un interlocuteur de l'Abes. La mise en place d'un interlocuteur au niveau stratégique - appelé jusqu'à présent "Correspondant Abes" - ne le privera pas d'être considéré par l'Abes comme seul interlocuteur pertinent sur les questions dont il aura la charge. L'interlocuteur stratégique ne court-circuitera pas le coordinateur Sudoc
  • l'interlocuteur stratégique répond aux besoins des directeurs d'établissements de disposer d'une vision globale, sur leur participation aux différents réseaux
  • le coordinateur Sudoc et l'interlocuteur stratégique se complètent : le premier gère le dossier, techniquement et fonctionnement, tel un expert ; le second alerte et informe la direction.
  • le rôle du coordinateur Sudoc évolue, mais l'Abes doit entendre que les nouvelles fonctions qui lui sont attribuées demandent une certaine expertise et beaucoup de technicité. Il faut que l'évolution reste réaliste, et que dans tous les cas, l'Abes accompagne les coordinateurs par une formation adaptée
  • l'Abes informera régulièrement les directeurs sur l'avancée de ce chantier, et ses différentes étapes
  • l'Abes proposera un même modèle standard, pour tous, mais déclinable selon la situation propre à l'établissement (par exemple, les fonctions peuvent être réparties sur plusieurs personnes). Cette déclinaison en organisation propre est du ressort de l'établissement.
Remonter